Une édition (presque) parfaite !

Près de 14’000 personnes, soit une augmentation de 75% par rapport à l’édition 2017 ont participé à cette 14ème édition. Cet extraordinaire enthousiasme durant 13 jours démontre s’il le fallait le rôle de l’art et de la création en général comme force de rassemblement politique. Fort de cet incroyable succès, le festival se positionne aujourd’hui comme la seule manifestation artistique et féministe de cette ampleur en Europe.

Le féminisme comme une célébration joyeuse et engagée

La force des Créatives aura été d’aborder les enjeux féministes de manière artistique, joyeuse et décomplexée malgré leur urgence et leur complexité. Au delà des discours, cette 14e édition s’est placée dans l’action, proposant au public et aux artistes invitées une sororité concrète et des solutions pratiques pour faire avancer les causes des femmes. La mobilisation, l’engouement et la diversité auront constitué les lignes de forces des 56 événements proposés.

Un projet à l’identité forte et cosmopolite

La diversité des propositions et des partenaires a entrainé une incroyable diversité des publics tout au long du festival , convergé lors de la marche du 24 novembre, menée par la fanfare « 30 nuances de noir(e)s » qui a rassemblé dans les rues de Genève femmes et hommes, de tous âges.

Cette 14e édition des Créatives a également révélé un fort mouvement féministe mis en marche, hors des clivages politiques, et une envie des genevois et genevoises d’interroger le monde dans lequel ils et elles vivent.

En 2018, le festival Les Créatives est devenue un événement incontournable du calendrier culturel genevois, mais aussi international.

Un avenir incertain

Malgré le succès incontestable et la notoriété croissante des Créatives en Suisse et à l’international, la tenue d’une 15ème édition reste incertaine au vu du budget extraordinairement limité du festival qui a contraint l’ensemble de l’équipe responsable à travailler dans des conditions de haute précarité.

D’une certaine manière, nous sommes l’exemple même de ce que nous souhaitions mettre en lumière dans nos discussions.

Très clairement, nous sommes encouragées par les propos qui ont été tenus par les élus genevois lors de la soiréeà La Comédie. Au vu du succès de cetteédition qui a prouvé l’importance des Créatives, nous espérons que des subventionnements se concrétiseront et que le festival pourra élargir et renforcer sa base de financements.

Anne-Claire Adet et Dominique Rovini